Les sons de malans

Les polyèdres de platon

Platon 428 av. J.-C.,348 av. J.-C. à Athènes, est un philosophe antique élève de Socrate il côtoya Pythagore, à cette époque les philosophes pratiquaient aussi les mathématiques, la musique, l’astrologie, la poésie, et bien d’autres disciplines, c’était une époque ou le philosophe pouvait avoir une vision quasi universelle de la connaissance humaine.

Il a mis en relief les cinq formes géométriques qui représentaient, et représentent toujours, à ma connaissance, le fondement de l’univers.

À Malans, petit village de Haute Saône, l’association « Il’Art »  a créé un lieu, en foret et dans le jardin du château Ste Marie, une exposition de sculptures toutes plus originales les unes que les autres, ou l’on peut admirer les polyèdres de Platon,  créés par Andrea MALAER:

TÉTRAÈDRE
HEXAHÉDRE
OCTOÈDRE
DODÉCAÈDRE
ICOSAÈDRE

Les solides de Platon

Tétraèdre

Tétraèdre

HexahÉdre

Hexahedre

Octoèdre

Octoèdre

Dodécaèdre

Dodécaèdre

Icosaèdre

Les solides (polyèdres, réguliers, convexes), de Platon, géométrie sacrée symboles des éléments naturels.
Les 5 solides de Platon:

  • l’hexaèdre (le cube), symbole de la terre, est associé au 1er chakra, le chakra racine 
  • L’icosaèdre, symbole de l’eau, est associé au 2e chakra, le chakra sacré, centre des émotions
  • le tétraèdre, (la pyramide), symbole du feu, est associé au 3e chakra, le chakra du plexus solaire
  • l’octaèdre, symbole de l’air, est associé au 4e chakra, le chakra du cœur 
  • le dodécaèdre, symbolisant l’univers, est associé aux 5e, 6e et 7e chakra: le chakra de la gorge, chakra du 3e oeil et chakra du sommet 

La géométrie sacrée est la science des formes sur lesquelles la matière est construite, formes qui permettent à l’Esprit de se manifester dans le monde matériel, tel l’être humain. Il existe une infinité de formes, mais toutes, sans exception, sont issues des sept formes primordiales, les 5 solides de Platon, la sphère et l’étoile tétraédrique: l’étoile Merkaba. Toutes les particules qui composent l’énergie et la matière adoptent l’une de ces formes.